Port Elizabeth, la cité oubliée des touristes

Ruan Pienaar / 22 septembre 2017
 Habitée par les Boers puis, au milieu du XIXe siècle, par les Anglais, Port Elizabeth, située à 750 km du Cap, doit son nom à la femme du fondateur britannique de la ville. Carrefour commercial, marquée par la guerre des Boers, la cité, un des centres de lutte contre l’apartheid, est aujourd’hui une ville un peu méconnue mais qui ne manque pourtant pas d’attraits.

Des plages hospitalières

Très appréciées par les habitants, ces immenses étendues de sable fin vous invitent au farniente ou à l’exercice, selon les goûts. Elles sont en effet le lieu de rassemblement des surfeurs qui, en prenant garde au vent, se livrent ici à leur sport favori. La plage de Humewood permet d’accéder à un parc dédié à l’univers de Peter Pan. De quoi enchanter les enfants.

Des témoins du passé

Le centre ville renferme des monuments qui évoquent une part de l’histoire de l’Afrique du Sud. Le Campanile rappelle l’installation des colons, en 1820. Un autre monument célèbre est la pyramide construite en mémoire de son épouse par le premier gouverneur de la ville, sir Rufane Donkin. En plus de momuments victoriens, comme ceux de l’hôtel de ville ou de la plus vieille maison de la cité, à Castle Hill Street, les visiteurs peuvent admirer une statue de la Reine Victoria ou un instructif musée consacré au rôle des chevaux durant les conflits qui opposèrent les Britanniques aux Boers. D’autres témoignages sur l’histoire du pays peuvent être trouvés au musée dédié aux luttes contre l’apartheid ou au Nelson Mandela Metropolitan Art museum.

Les richesses d’une nature incomparable

L’Afrique du Sud est sans doute un des pays où la faune et la flore sont le mieux protégées. Les environs de Port Elizabeth ne manquent pas à la règle. On y trouve en effet des parcs nationaux réputés, dont le plus connu est le « Addo Elephant Park ». Dans ses vastes étendues, s’ébrouent bien sûr des centaines d’éléphants, mais aussi des rhinocéros noirs, espèce très rare aujourd’hui, ainsi que des lions, des léopards ou des zèbres. Les visiteurs, dans ce parc, comme dans celui de Kragga Kama Game Park, peuvent se livrer à la joie d’un safari mémorable, installés dans une jeep confortable.

Des offres variées d’hébergement

Port Elizabeth et sa région proposent des hébergements pour toutes les bourses. Si votre budget est un peu limité, vous pouvez compter sur les auberges de jeunesse, desservies par un moyen de transport spécifique au pays, le « baz bus ». La formule « hop on hop off » vous donne droit à un billet valable pendant une certaine durée, durant laquelle vous pouvez emprunter ce bus à volonté. Si vous êtes un peu plus à l’aise, les hôtels, de toutes catégories, les chambres d’hôtes ou les appartements ne manquent pas. Si vous voulez pleinement apprécier les beautés d’un parc national, le mieux est de loger, en plein coeur de la réserve, dans une tente aménagée ou un hôtel de prestige.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *