L’Addo Elephant National Park, le royaume des pachydermes !

Ruan Pienaar / 24 août 2017
Les éléphants, ces majestueux colosses qui peuplent l’ensemble du territoire sud-africain représentent aujourd’hui une espèce menacée par le braconnage. Ainsi, un parc national de 180 000 hectares, l’Addo Elephant National Park à 72 km de Port-Elisabeth leur est dédié. Si vous prévoyez un autotour en Afrique du Sud, pensez à vous y arrêter et promenez vous donc dans ce royaume des pachydermes.

Un peu d’histoire…

Pendant plusieurs siècles, hommes et éléphants ont cohabité au sein de cette zone du Cap Oriental. Ces deux espèces se sont vite affrontées pour diverses ressources, et en réponse aux terres qu’ils saccageaient, bon nombre d’éléphants ont été abattus par l’homme.
En 1931 naquit alors l’idée d’établir un parc national où furent placés les 11 derniers membres de leur espèce. Les éléphants, néanmoins toujours épris d’une soif de liberté, continuaient de circuler à leur bon vouloir détruisant toujours plus de pâturages. Un de leur congénère, Hapoor, était particulièrement agressif envers les hommes et régnait en maître sur le parc. Les dégâts qu’il causait et son hostilité envers l’espèce humaine et plus particulièrement le personnel du parc ont fait qu’il a fallut se résigner à l’abattre. Depuis, sa tête trône à l’entrée de la réserve.

Aujourd’hui, six espèces en plus des éléphants peuplent le parc. Celui-ci est morcelé en plusieurs territoires et offre ainsi différentes manières d’en profiter.

Les activités possibles au sein du parc

L’Addo Elephant National Park peut être exploré de diverses façons. À pied, en voiture, 4×4, en ferry ou même à cheval, il vous est possible d’arpenter la zone comme bon vous semble. Il s’y trouvent plusieurs chemins de randonnée pédestre, d’autres pour les balades à cheval : le Zuurberg Horse Trail et l’Addo Horse Trail, des pistes pour les 4×4 promettant de magnifiques paysages à couper le souffle lors de l’expédition et la Sundays River qui peut être parcourue en bateau.

Le parc étant consacré aux éléphants, ne manquez cependant pas les autres espèces fascinantes qui peuplent le territoire à leurs côtés. Le lion, indétrônable roi des animaux, chasse le buffle ci et là, l’hippopotame parcourt la rivière, le sanglier gambade et le scarabée roulant ses boules de sable a la priorité sur la route.
Pour les amis des oiseaux, Bird Island comprend d’énormes colonies de fous de bassan et de manchots du Cap. Également, de nombreux hérons à tête noire, secrétaires et autres flamants sont visibles au nord du parc, tandis que la forêt d’Alexandria regorge de coucous noirs.

L’hébergement à Addo Elephant National Park

Addo Camp, le camp principal, offre un excellent confort avec ses Rondawels, sa piscine, son restaurant et son magasin. Pour une expérience plus proche de la nature, choisissez le Narina Bush Camp et passez la nuit dans une tente. Mais si vous comptez sur un séjour plus sophistiquée, tournez-vous vers le Gorah Elephant Camp au cœur du parc.

L’Addo Elephant National Park est le troisième plus grand parc du pays et est de plus en plus populaire avec plus de visiteurs chaque année. N’hésitez surtout pas à organiser votre voyage à l’avance en contactant le personnel qui sera ravi de vous aider et vous faire découvrir le merveilleux monde des éléphants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *